Sanatorium de la police

Jadis, ce complexe hospitalier accueillait des policiers convalescents (entre autre), d’où son nom. L’établissement, de 81 lits, devint déficitaire en 2000 et cessa définitivement toute activité en juin 2001. Une association souhaita le racheter, mais la communauté de communes s’opposa à la vente et usa de son droit de préemption. Il s’en suivit une bataille judiciaire finalement reportée par la com com. Aujourd’hui, le complexe est totalement laissé à l’abandon.

Le plus choquant, c’est que le complexe à été totalement saccagé et dépouillé.

Vous trouverez plus de photos dans la galerie dédiée sur mon compte Flickr

Laisser un commentaire